Y el aroma de las rosas (frances)

Laissez-nous déborder car vous aimez une chute d’eau,

comme une impulsion d’eau sans récipient non plus tourbillonnez,

se souvenir…

Le premier instant bas les savanes,

la première seconde,

le premier centigrade de chaleur sur votre peau.

De qui la fleur et l’arôme se sent cher, a poursuivi et a suffoqué.

L’éclipse vous prenez possession de la raison,

vous prenez possession de toute la stratégie et de tout le mouvement,

Je comprends…

Vous aimer il n’est pas eu besoin de penser,

de calculs mathématiques ne sont pas eus besoin,

aucunes recherches spéciales, aucuns vers.

Être permis pour prendre, simplement prendre pour le vent qui me pousse de l’horizon.

Nous sommes et tomber amoureux était un acte magique

an un instant où la vie est produite et il est savouré,

maintenant…

Votre amour est le moteur qui m’emmène à tout le sommet et toute la chute subite

à tout dériver et à toute l’épreuve,

à tout le festival et tout le poste où il est attendu

la chanson et le vol des oiseaux, les fleurs qui récitent l’histoire qui nous rassemble.

Permettez-moi de rester dans vous, dans la chose journalière et dans la chose extraordinaire,

qu’ils ne vous effacent pas mes lèvres, la rumeur du temps, non plus la douleur de mes défauts,

qu’ils ne sortent pas les nuits

cela a coloré de la distribution qu’ils sont prolongés

ils s’endorment entre soupirs et secrets…

Le mars 2005

Esta entrada fue publicada en Uncategorized. Guarda el enlace permanente.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s